Investissement immobilier rentable : comment savoir ?

Investissement immobilier rentable : comment savoir ?

Investir c'est bien, mais effectuer un placement rentable, c'est mieux ! Ainsi, au fur et à mesure de l'avancement de la réalisation de votre projet d'investissement, vous voudrez connaître si vous rentrez encore dans vos frais ou non. Comment le savoir ? Voici la technique.

Les techniques pour évaluer la rentabilité d'un investissement immobilier

La rentabilité d'un investissement immobilier locatif peut être mesurée à partir de son rendement locatif. Autrement dit, en comparant les dépenses (prix d'achat de l'immeuble, frais d'acte notarié, rémunération des intermédiaires et des autres agents) et les recettes (loyer net de charges, plus-value immobilière, le revenu d'un panneau photovoltaïque, etc.).

Toutefois, pour apprécier la rentabilité réelle d'un investissement immobilier, le rendement classique est insuffisant, il faut calculer le TRI ou le taux de rendement interne du bien. À l'inverse du rendement classique, le TRI considère tous les flux sans exception. Il est souvent difficile à calculer et fait appel à un excellent sens de discernement. Fort heureusement, plusieurs sites internet prennent déjà en charge ce calcul avec tous les paramètres du cas particulier de l'immobilier.

Investissement immobilier : comment obtenir un rendement à deux chiffres ?

Les rendements immobiliers courants avoisinent les 5 %, mais il est fort possible d'en obtenir plus, 10 voire 15 %. Il n'y a rien d'un miracle là-dessus !

  • La location saisonnière : Il s'agit d'une technique simple pour aller au-delà des 10 % de rendement, consistant à louer à la saison (à la journée ou la semaine). Prenons l'exemple d'un appartement loué à 300 €/mois, qui se loue 50 € à la journée pour revenir 200 € de plus par mois.
  • Les immeubles de rapport : avec les immeubles de rapport (les logements qui comprennent plusieurs appartements), vous louez au détail ce que vous achetez au « prix de gros ».
  • Les parkings : Il faut savoir que les parkings coûtent 20 fois moins cher que les immeubles de même surface, mais ils constituent un excellent premier investissement
  • Les travaux : Si vous achetez une ruine et que vous la transformez en château, la valeur du bien aura largement augmenté. Pour toucher le gros lot, aménagez les pièces à forte valeur ajoutée comme la cuisine ou la salle de bains.

L'investissement immobilier : les risques

Comme dans tous les investissements, le risque est présent dans l'immobilier et il ne faut pas le sous-estimer. En achetant un parking ou une résidence, voici à quoi vous allez faire face :

  • Le risque d'impayés : en cas de mauvais payeurs, il n'y a rien que vous puissiez faire, car la loi est en quelque sorte en faveur des locataires défaillants. Pour éviter ce problème, confiez votre bien à une entreprise de gestion d'actif immobilier. Si vous êtes localisé en région Parisienne, Sofibus de Frédéric Hottinger est une très bonne société de gestion locative.
  • Le risque de dégradation du bien : le risque de tomber sur un locataire peu soigneux est non négligeable. Heureusement, le code des assurances est cette fois de votre côté : rejetez les locataires non assurés pour les risques locatifs et pour la dégradation du bien.

Encore une fois, pour éviter ce genre de problème, le recours à un établissement de gestion d'actif immobilier est vivement recommandé. Sur Paris, l'établissement de Frédéric Hottinger se tient à votre disposition.